A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

ABCDEFGH
Agenda 21
Analyse de cycle de vie (ACV)
Biodiversité
Bilan Carbone
Biomasse
Biosphère
Commerce équitable Développement durable Eco citoyen
Eco responsabilité
Empreinte écologique
Energies renouvelables
FSC Gaz à effet de serre 
Gouvernance
...
IJKLMNOPQRSTUVWXYZ
Impact environnemental ... ... ... Mondialisation   ONG PEFC
Principe de participation
Principe de précaution
Principe de solidarité
... ... ... ... ... ... ... ... ... Zéro carbone
Zéro déchet

  

A.jpg

Agenda 21: Programme d’action destiné à traduire en faits les principes et les visées du développement durable (à l’échelle d’un territoire).

Analyse de cycle de vie (ACV) : Seul outil qui permet d’évaluer les conséquences environnementales d’un produit ou d’une activité pendant l’ensemble de son cycle de vie. L’analyse prend en compte l’extraction et la transformation des matières premières, la fabrication, l’emballage et la distribution, l’utilisation et la fin de vie du produit. Pour les entreprises, les institutions et les gouvernements, l’ACV est un outil d’aide à la décision pour la mise en application du développement durable.

Biodiversité : Ensemble des espèces vivantes présentes sur la Terre (plantes, animaux, micro-organismes, etc.), communautés formées par ces espèces et habitats où elles se développent. C’est la diversité naturelle des organismes vivants. Elle s'apprécie en considérant la diversité des écosystèmes, des espèces, et des gènes dans l'espace et dans le temps, ainsi que les interactions au sein de ces niveaux d'organisation et entre eux.

Bilan carbone : c’est un outil de comptabilisation des émissions de gaz à effet de serre, devant tenir compte de l'énergie primaire et de l'énergie finale des produits et services.

Biomasse : Dans le secteur de l’énergie, la biomasse désigne l’ensemble des matières organiques susceptibles d’être utilisées comme source d’énergie (par exemple le biogaz ou le bois). Dans le secteur de l’écologie, la biomasse est la quantité totale de matière de toutes les espèces vivantes regroupées dans un ensemble naturel.

Biosphère : Dans un système planétaire, zone où la vie peut exister et qui inclut l’ensemble des organismes vivants et des milieux où ils se développent.

B.jpg
C.jpg

Commerce équitable : Le commerce équitable a pour but d’assurer un revenu correct à des producteurs des pays pauvres pour qu’ils puissent développer leur activité sur le long terme. Le commerce équitable demande la traçabilité des produits ainsi que le respect de l’environnement. Ce commerce concerne aujourd’hui les produits alimentaires et artisanaux.

Développement durable : Selon le rapport Brundtland, il s’agit d’un « développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs ».

D.jpg
E.jpg

Eco citoyen : C’est une personne qui adopte des gestes et/ ou des comportements responsables vis à vis de son environnement mais aussi vis à vis d’autres personnes.

Eco responsabilité : Gestes posés de façon à en réduire les retombées néfastes et à en augmenter les répercussions favorables en ce qui a trait aux trois pôles du développement durable – environnemental, social et économique.

Empreinte écologique : Outil utilisé pour quantifier la surface nécessaire pour produire les principales ressources consommées par un individu ou par une population et pour absorber ses déchets.

Energies renouvelables : Les énergies renouvelables utilisent des sources d’énergie naturelles et inépuisables, comme le soleil, le vent, la chaleur de la terre, l’eau, les marées... Ces énergies sont donc très différentes du charbon, du gaz, du pétrole ou de l’uranium, dites énergies fossiles, dont les stocks ne cessent de baisser.

FSC : règles de gestion à suivre afin que les forêts répondent aux besoins sociaux, économiques, écologiques, culturels et spirituels des générations actuelles et futures. Ils incluent à la fois des contraintes de gestion et des exigences sociales et environnementales. 

F.jpg
G.jpg

Gaz à effet de serre (GES) : Gaz présents dans l’atmosphère terrestre qui font écran aux infrarouges émis par la surface terrestre. Il existe des gaz naturels à effet de serre, comme la vapeur d’eau (H2O), le gaz carbonique (CO2), le méthane (CH4), le protoxyde d’azote (N2O), l’ozone (O3), et des gaz industriels à effet de serre, les halocarbures étant les principaux. Il semble admis aujourd’hui que l’augmentation de la production de ces gaz en raison de l’activité humaine est à l’origine du réchauffement climatique (effet de serre additionnel) constaté depuis le début de l’ère industrielle.

Gouvernance : C’est une nouvelle manière de faire, une nouvelle façon de gouverner qui vise à respecter les équilibres économiques, sociaux et environnementaux. Cette nouvelle méthode pour gouverner implique une coopération entre l’Etat, les collectivités locales et les citoyens où chacun garde ses compétences et responsabilités.

Impact environnemental : Résultat (bénéfique ou non) de toute activité humaine sur l’environnement. 

I.jpg
M.jpg

Mondialisation : Ce phénomène se traduit à l’échelle planétaire par une augmentation :

  • des échanges de biens et services (achats et ventes à l'étranger),
  • des migrations (déplacement de population à la recherche de perspectives d’emploi meilleur),
  • des connaissances et technologies,
  • des mouvements de capitaux (investissements étrangers)…

On parle alors de liberté pour se déplacer, investir, produire, travailler, vendre, s'informer... La mondialisation implique donc une plus grande concurrence entre pays et une interdépendance entre les marchés. Le rythme de la mondialisation a augmenté, ces dernières années, grâce aux nouvelles technologies (informatique) 

ONG : Organisation Non Gouvernementale : structure sans but lucratif composée de bénévoles et volontaires. Les ONG peuvent être organisées à un niveau local, national voire international. Elles remplissent souvent des fonctions humanitaires et relatent les soucis des populations auprès des gouvernements.

O.jpg
P.jpg

PEFC : Le programme de reconnaissance des certifications forestières est un label  environnemental de gestion forestière, visant à contribuer à la gestion durable des forêts. Apposé sur un produit en bois ou à base de bois, le logo garantit que ce produit est constitué d'au moins 70 % de bois issu de forêts répondant pour leurs gestions aux recommandations des entités nationales et régionales de PEFC.

Principe de participation : Le développement durable suppose que chaque citoyen s'implique dans le processus de décision, en ayant accès aux informations, en étant associé aux projets, en veillant et en protégeant l’environnement…

Principe de précaution : Ce principe vise à mettre en place des mesures pour prévenir des risques ou dommages graves et irréversibles, en sachant que ces risques ou dommages sont difficiles à prévoir.


Principe de solidarité : 
Le développement durable repose sur la notion de solidarité entre les générations et entre les peuples pour préserver le patrimoine humain et ne pas laisser se creuser le fossé entre les pays du Nord et du Sud (solidarité dans l’espace et le temps)

 Zéro carbone Limiter les émissions de GES et entreprendre, pour les GES qui ne peuvent être évités, des actions compensatoires auprès d’organismes certifiés et enregistrés au Registre canadien des réductions de GES. Une stratégie locale de compensation est en cours de planification et vous sera communiquée dès son entrée en vigueur. Le but est de donner la chance aux entreprises et aux individus d’ici de compenser leurs GES sur leur territoire.

Zéro déchet : Minimiser l’enfouissement des déchets en réduisant la consommation à la source et en valorisant les matières résiduelles par la récupération et le compostage.

Z.jpg